Archives du mot-clé vidéo-protection

Caméra mini-dôme intérieur avec zoom CIS-207

caméra de sécurité cisveo

caméra de surveillance analogique

Cette caméra de surveillance sous forme de dôme se distingue par ses nombreuses caractéristiques techniques. Elle dispose d’une résolution de 800 lignes qui gagne en précision grâce à son zoom otique et numérique. Elle compte aussi un stabilisateur électronique qui permet d’avoir des images plus nettes et plus claires. Cet appareil de vidéosurveillance offre aussi la fonction de réduction de bruit, le masquage dynamique ainsi qu’il propose un menu OSD. Cette caméra de sécurité se pose à l’aide d’un support de fixation et il ne reste qu’à la brancher à un enregistreur pour pouvoir l’utiliser dans la vidéo-protection.

 

Caméra mini-dôme antivandale

camera-mini-dome-antivandaleCette caméra de vidéosurveillance est un  mini dôme  destiné principalement à un usage en extérieur vue qu’il est doté de la fonctionnalité IP 68 garantissant son étanchéité. Ce matériel est muni également d’un dôme en polycarbonate qui l protège de tout acte de vandalisme que ce soient des chocs ou des coups. Cette résistance et cette robustesse font de cette caméra de surveillance un outil performant, fiable et fonctionnel pour assurer la sécurité d’un espace surtout que la qualité des images est excellentes grace à une résolution de 800 lignes. Ce type de dispositif sécuritaire est hautement indiqué dans les zones à risque., en plus il se distingue par la facilité de son installation et par sa compatibilité avec divers autres systèmes de vidéo-protection.

 

Sécurité Cavaillon: Fusillade dans la Cité Saint-Gilles

sécurité cavaillon

vidéo-protection à Cavaillon

Le vendredi 17 avril aux alentours de  20 h 30 trois individus ont troublé la sécurité et la quiétude de la Cité Saint-Gilles de Cavaillon. Munis de plusieurs armes de guerre, ils ont tiré plusieurs coups  dans le quartier. Cette scène de terreur a été filmée par une caméra de protection de la zone et suite à cet incident plusieurs  véhicules en stationnement ont été endommagés en recevant plusieurs balles heureusement que cet assaut n’a pas fait de victimes.  la police judiciaire qui a été alertée estime que cette opération entre dans le cadre  de règlement de compte. Elle s’est référée aux enregistrement de la vidéosurveillance pour tenter d’identifier les fauteurs de troubles et il a déjà interpellé un individu le jour suivant en attendant les investigations aboutissent sur d’autres éléments plus concluants.

Sécurité à Caumont-sur-Durance : Cambriolage et enlèvement

sécuritéCaumont-sur-Durance, la commune qui se trouve à 15 minutes de Cavillon a connu l’arrestation d’un malfaiteur en cavale depuis juillet 2014. L’interpellation du prévenu a eu lieu devant les caméras de protection de la  ville. Agé de 25 ans le jeune Caumontois a été impliqué dans un cambriolage pendant l’été mais il a pris la fuite, lors que son complice a été arrêté. Cette fois le fuyard enlève son ex-complice fin de l’inciter à changer sa déposition, sauf que cette fois, il a été repéré par la vidéo-protection et pisté par les agents de police  qui l’ont arrêté vendredi dernier et là ils sont trouvé en sa possession des stupéfiants.

Il est à noter que le malfaiteur a déjà été condamné à 22 reprises est maintenu en détention pour le moment en attendant l’audience de son jugement qui aura lieu le 20 mars prochain.

Sécurité à Gignac-la-Nerthe : Un homme tué par balles

sécurité des personnesA 45 min de Cavaillon et dans la commune de Gignac-la-Nerthe, un homme a été tué par balles hier aux alentours de 21 heures. La victime était derrière le volant de son véhicule au moment du crime. Les secours ont essayé d’assister la victime qui a succombé à ses blessures. Les enquêteurs de leur côté ont assuré un périmètre de sécurité autour du lieu de l’incident  et essaient de rassembler les preuves pour identifier et arrêter le ou les tueur(s). Les enregistrements de la vidéo-protection, les témoignages, ou tout autre indice seront minutieusement analysés afin de résoudre cette affaire criminelle le plutôt possible.

Le bras de fer entre la vidéosurveillance européenne et la vidéo-protection française

La Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) remet en cause l’intervention du ministère de l’intérieur qui essaie de se passer de la CNIL en ce qui concerne la mise en place des dispositifs de vidéo-protection.

Le problème s’est déclenché  lorsqu’un tchèque qui a équipé son domicile d’une caméra de surveillance, avait la possibilité de filmer la voie publique et d’enregistrer les prises vidéo sur son disque dur. Son équipement avait permis d’élucider une affaire par la police locale qui a pu mettre la main sur le suspect qui a caillassé les fenêtres de son domicile. Etant donné que la caméra de surveillance permettait d’avoir des prises sur la voie publique sans avoir le consentement préalable des gens filmés, ce qui est interdit en France, la CNIL lui a infligé une amende. Le fait que le ministère d’intérieur avait utilisé les enregistrements et ce sans le respect des commandements de la CNIL a déclenché une vague de contestations qui a pris de l’ampleur après l’arrêté de la CJUE.

Ce dernier considère que : « La surveillance effectuée par un enregistrement vidéo des personnes (…) stocké dans un dispositif d’enregistrement continu, à savoir le disque dur, constitue (…) un traitement de données à caractère personnel automatisé ». Et relève donc relevait du champ d’application de la directive de 1995 sur les données personnelles, et par ricochet de l’autorité de la CNIL.